LE BADAMIER

 

Nous errons dans les rues, ne sachant pas quoi faire, et vers qui nous tourner. A la tombée de la nuit, nous allons voir Emile, un voisin de notre âge. Nous lui demandons de nous prêter un drap. Emile demande des explications. Il finit par nous donner un drap blanc et une natte tissée de fibre de coco.



Nous nous couchons sur la natte. C'est dans le creux des racines d'un badamier que je couvre Thierry. Il s'endort rapidement contre moi. J'ai trouvé le sommeil vers deux heures du matin. Quelques heures plus tard, agressé par les moustiques, je me mets à pleurer. Thierry se lève et me couvre avec le drap trop petit pour deux. J'ai pu m'endormir, au chaud, protégé par mon petit frère !